Si petite, tant de pouvoir…

Il fait sombre déjà, il fait si noir et ce noir qui l’habite, irradie, me touche, s’insinue en moi.

Elles sont dehors les lumières de ma vie, occupées avec un feu, un circuit de voiture, des rires et des chamailleries.

Toi, petite princesse, tu es à l’étage tu dors, tu n’en finis pas de dormir. Que c’est long, Je m’impatiente. Éveille toi petite Princesse, viens nous éclairer de toute ta lumière. Lui surtout. Tu l’éclaires si bien que pendant quelques instants il semble presque joyeux.

Si petite, tu as déjà tant de pouvoir…

Publicités

Réagissez ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s